Enstech Lovys veut créer une assurance tout-en-un et surfer sur la tendance des abonnements

Combien de contrats d'assurance avez-vous? Combien payez-vous chaque année pour ces polices? Quelles protections et garanties aimez-vous? Pour la plupart des ménages, il est difficile de répondre à ces questions. La startup Lovys est née de ce constat avec l'ambition d'apporter transparence, flexibilité et personnalisation.

Contrats de type Lego

Fondée en septembre 2017 par João Cardoso, Assurtech souhaite développer une application tout-en-un permettant à l'utilisateur de choisir des produits d'assurance en fonction de ses besoins, en ajoutant et en supprimant des briques de service à sa guise. la voie d'un jeu de construction. Autre originalité du produit: son mode de facturation.

"Nous proposons un abonnement mensuel sans engagement, comme Netflix ou Spotify"explique l'entrepreneur.

João Cardoso n'est pas à sa première tentative. Cet entrepreneur portugais a déjà créé deux startups dans le monde de l'assurance au Brésil, dont il est toujours actionnaire. " VisionX (l'un des deux Assurtech, ed) est la plus grande plate-forme d'assurance multirisque habitation (MRH) au Brésil. 700 agences immobilières sont des utilisateurs »il se targue.

Pour l'instant, le service Lovys est uniquement disponible sur un site en ligne et deux produits sont proposés: l'assurance habitation et un autre pour son smartphone. Pour assurer son hébergement, l'utilisateur communique ses adresses postale et électronique, puis clique sur des pictogrammes pour indiquer s'il s'agit d'une maison ou d'un appartement, d'une résidence principale ou secondaire, si c'est le locataire ou le propriétaire, nombre de pièces, superficie, etc. En moins de deux minutes, il obtient un premier tarif mensuel avec garanties de base et peut ensuite personnaliser son contrat en ajoutant des options (bris de vitre, dommages électriques, assurance scolaire, instrument de musique, etc.). Tous, en visualisant au fur et à mesure leurs coûts respectifs.

La startup propose des prix allant de 10% à 20% moins chers pour le logement et de 40% à 50% moins chers pour l'assurance smartphone. Par exemple, l'assurance d'un iPhone 6S s'élève à 6,49 euros par mois et couvre le vol, l'oxydation et la casse.

"Nous n'offrons pas seulement une expérience de vente intéressante, nous avons également développé une plate-forme technologique qui transforme les contrats annuels en abonnements mensuels", a déclaré le PDG de la startup.

Au cours de l’année, Lovys al’intention de distribuer une série d’autres produits et d’élargir son offre en matière d’assurance voyage, automobile, moto, moto et chien. "Lorsque le client ajoute un contrat, le prix sera directement intégré au prix de son abonnement mensuel "dit João Cardoso.

Dix partenariats signés

La startup, qui n’a que le statut de courtier grossiste, s’appuie sur plusieurs sociétés d’assurances, notamment Generali, La Parisienne, Helvetia ou Cardif (BNP Paribas) et la Maif où elle est également hébergée à temps pour développer un nouveau service.

"Nous proposerons au deuxième trimestre de l’année une assurance automobile avec la Maif", a déclaré le contractant.

Aujourd'hui, Lovys n'a été testé que par une centaine d'utilisateurs. Assurtech, qui a déjà levé 400 000 euros, prévoit de compléter un nouveau tour dans les prochains mois afin de financer sa croissance et le coût d’acquisition de nouveaux clients, particulièrement coûteux dans ce secteur. Il emploie actuellement 18 personnes en France, au Portugal et en Argentine.

Pour atteindre plus facilement les particuliers, Lovys entend également se développer en B2B2C. Elle dit avoir déjà établi dix partenariats avec des entreprises numériques. Pour l'instant, aucun nom n'a été révélé.

A lire aussi: Cultivez l'assurtech français, nouveau défi de l'incubateur Le Swave

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :