Quelles sont les bonnes distances lorsque vous conduisez une voiture?

Le respect des distances de sécurité contribue à la prévention des accidents de la route, notamment en maintenant un temps de réaction suffisant pour éviter les collisions et les entassements.

Selon la Road Safety Association (APR), environ 25% des conducteurs ne respectent pas les distances de sécurité réglementaires. Et pourtant, le maintien d'un gain de place avec le véhicule devant est l'un des premiers réflexes à adopter, que ce soit au volant ou au guidon d'un deux-roues.

Rappel

– la distance d'arrêt est la distance parcourue pendant le temps de réaction du conducteur plus la distance d'arrêt;

– le temps de réaction, qui est le temps nécessaire au conducteur pour réagir en cas d'imprévu, est évalué à 1 seconde;

– Il faut savoir que le véhicule continue à avancer pendant cette période;

-C'est donc seulement une fois l'information assimilée que le conducteur commence réellement à freiner.

À noter :

– Pour les véhicules lourds (plus de 3,5 tonnes) ou ceux de plus de 7 mètres de long, combinaisons de véhicules (voiture + caravane ou remorque) et camping-cars, la distance de sécurité minimale à respecter est de 50 mètres.

Que dit le code de la route

– l'intervalle de sécurité minimal à respecter entre le conducteur et le véhicule qui précède est la distance parcourue en 2 secondes;

– Le non-respect de la distance de sécurité est puni d'une amende de 135 euros et d'un retrait de 3 points du permis de conduire.

– Le juge peut également prononcer une suspension maximale de 3 ans du permis de conduire;

– Dans les tunnels, les peines sont augmentées pour les récidivistes ayant déjà commis cette infraction dans l'année, à savoir une amende pouvant aller jusqu'à 3 750 euros, un retrait de 6 points du permis de conduire, une suspension du permis de conduire de 3 ans maximum et l'immobilisation du véhicule. .

Pour vous assurer de respecter le bon espace entre votre véhicule et le véhicule qui vous précède, il peut être judicieux de prendre un repère visuel.

Sur autoroute

– les lignes discontinues définissant la bande d'arrêt d'urgence constituent un marqueur visuel particulièrement efficace;

– Ils mesurent 38 mètres et sont espacés de 14 mètres;

– À 130 km / h, il est donc nécessaire de laisser un intervalle de 2 tirets, ou 90 mètres, pour arrêter un véhicule sans heurter celui qui le précède.

Dans les agglomérations ou sur les routes de campagne

– un signe ou un arbre peut servir de repère visuel;

-Lorsque le véhicule devant vous arrive à la marque en question, le conducteur doit alors compter 2 secondes;

– Si la marque est dépassée avant ces 2 secondes, la distance réglementaire n'est pas respectée.

À noter :

– La fatigue ralentit les réflexes et diminue la concentration sur la route, le temps de réaction devient plus important;

– Le système de freinage et la pression des pneus d'un véhicule doivent être parfaitement maintenus pour optimiser les capacités d'arrêt en cas de circonstances imprévues.

– Une attention particulière doit être portée à l'état de la surface de la route pour adapter sa vitesse et donc aux conditions de freinage.

Distances à adapter en fonction de la météo

La note réglementaire de 2 secondes a été calculée sur sol sec et dans des conditions météorologiques idéales.
Il est nécessaire d’adapter son comportement en réduisant la vitesse et en augmentant les distances de sécurité dans plusieurs circonstances:

– sur route mouillée car la distance de freinage est doublée, y compris sur autoroute;

– en ville ou sur une route de campagne, d'autres utilisateurs ou un obstacle peuvent survenir à tout moment;

– En cas de brouillard, de nuit ou lorsque la visibilité est mauvaise car la perception des distances est altérée.

À noter :

– Lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres, la vitesse est limitée à 50 km / h.

A lire aussi:

– Prévention automatique: préparation aux longs trajets

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :