Mauvais temps: le Languedoc-Roussillon victime des pluies et des inondations

Le week-end du 29 novembre, le sud de la France a été victime d'un temps violent qui a entraîné la mort de plusieurs personnes. L'Aude épargnée jusque-là était fortement impactée. À Portel des Corbières, un petit village du Languedoc, les habitants ont vu La Berre tout prendre sur son passage. (le rapport ici)

Le lundi, l'heure du nettoyage, les habitants se sont vidés et ont répertorié les biens endommagés par l'inondation pour préparer le passage des assureurs. "Nous avions 1 mètre 40 d’eau, c’était impressionnant "dit Laurent. Sa voisine a dû être évacuée, toujours traumatisée, elle refuse de témoigner. A l'entrée des maisons: cuisine, micro-ondes, réfrigérateurs, meubles empilés pêle-mêle. "Le problème est principalement la boue qui est entrée dans la maison. Il faut tout nettoyer, mais surtout tout garder jusqu'au passage des experts jeudi. Laurent est un artisan, il a perdu des appareils, mais aussi des outils ",mon atelier étant au rez-de-chaussée, je devrai tout remplacer. "

Les vignerons ont également été durement touchés par les inondations, mais heureusement, la plupart du temps, ce ne sera que de la peur. Le jardin de Gilles Francès ressemble à un champ de bataille. Le viticulteur semble un peu perdu face à l'ampleur des dégâts, les murs se sont effondrés, une maison en béton des années 60 s'est effondrée. Des palettes en bois, des barres de fer, des canettes et divers déchets jonchent le sol. "Il semble que les leçons de 1999 n'aient pas été retenues, "dit-il avec un soupir." Une partie de mes vignes a été submergée par les inondations, je dois avoir environ 10% de mes cultures touchées. Heureusement, ce ne sera pour moi qu'un grand nettoyage, mais pour les autres viticulteurs, ce sont 50% de leurs terres qui ont été touchées. "

Les pompiers ont été mobilisés tout le week-end, notamment à cause de conducteurs téméraires qui voulaient se frayer un chemin sur les routes inondées. "Les gens sont pressés, ils connaissent les routes et même s’ils sont bloqués et qu’il y a des panneaux, ils essaieront de passer. C’est quand ils se retrouvent coincés qu’ils nous appellent "dit le capitaine Sizorn. "Par leur inconscience, ils se sont mis en danger et nous ont mis en danger. Nous avons été confrontés à des situations très difficiles, même pour un homme qualifié ", il révèle.

Près de deux jours après les événements, il est temps de gérer les dégâts. Ce sont les assureurs & # 39; se mobiliser afin de répondre le plus rapidement possible aux besoins des victimes. Le placement en état de catastrophe naturelle devrait aider les assurés à obtenir une indemnisation correspondant à leurs besoins.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :