Que faire pour assurer votre entreprise?

Qu'elle soit nouvelle ou non créée, une entreprise est toujours soumise à l'impondérabilité. Souscrire une assurance solide lui permet de réduire son degré de vulnérabilité et de soutenir ainsi sa durabilité.

Ne sous-estimez aucun risque

Bien que certaines entreprises n'aient pas encore l'obligation légale de souscrire une assurance en raison de leurs activités, il est important de comprendre que le risque zéro n'existe pas. N'importe qui peut être la proie d'un destin hasardeux et se retrouver du jour au lendemain victime du mauvais sort. Un dirigeant d'entreprise peut échauffer un client avec du café dans son bureau, tout comme une salle préfabriquée peut s'effondrer sur ses employés.

Évaluer les réclamations potentielles

Pour être correctement couverts sans choisir une gamme de garanties inutiles, il est important d'estimer les principaux risques encourus en fonction de l'activité de l'entreprise. Quel est le risque d’un fleuriste? Dans son magasin, dans son service de livraison? Quelle est l'importance de sa marchandise en cas de détérioration ou de vol? Que peut-il arriver à un client ou à un employé comme un malheur?

Division des soins

Le coût de l’assurance peut être réduit en définissant soigneusement à l’avance la répartition des soins. Le flux de trésorerie de l'entreprise peut entraîner des dommages mineurs, tels que des éclats de verre, la détérioration de l'enseigne, des meubles. Pas besoin de prendre une garantie correspondante.

Les autres dommages à l'impact plus significatif doivent cependant être gérés par l'assurance (explosion, dommages corporels importants …). Sans une bonne assurance, certaines conséquences désastreuses pourraient entraîner une cessation directe de l'activité de la société.

Une solution pertinente peut être de déterminer un contrat d’assurance avec franchise (montant à payer en cas de sinistre pour débloquer le remboursement). Plus la franchise est élevée, plus les primes sont basses. Soyez prudent, cependant, le jour où une véritable catastrophe va surprendre.

Choix de l'assureur

Aujourd'hui, de nombreuses organisations offrent un large éventail de garanties aux entreprises: assurance, mutuelle, bancassurance. Certains d'entre eux se sont même spécialisés dans les entreprises afin d'être plus compétitifs. La comparaison des niveaux d’assurance, des avantages, des cotisations, de la franchise et de l’emplacement semble être l’étape nécessaire avant toute résolution.

Si le temps et le désir ne sont pas au rendez-vous pour un travail d'identification aussi vaste, pensez que les intermédiaires peuvent être avisés. L'agent d'assurances générales représente une ou plusieurs organisations dans une zone géographique donnée, tandis que le courtier joue le rôle de conseiller et de négociateur afin de trouver les meilleures offres et forfaits.

Les garanties convaincantes

Outre les garanties essentielles et de base déjà énumérées dans nos précédents Fiche descriptive, d'autres clauses additionnelles et spéciales peuvent être ajoutées pour bénéficier d'une formule de protection optimale

La garantie "pertes d'exploitation"

Cruciale pour une entreprise, cette garantie sert à compenser les pertes financières dues à des dommages importants. Sans cette assurance, la société sera remboursée pour tous les biens détruits, mais la baisse du chiffre d'affaires pendant le ralentissement ou l'interruption de la production ne sera pas prise en compte.

Si l'entreprise était vandalisée, par exemple, au point que tout le matériel avait été détruit, les locaux saccagés et les voitures de l'entreprise détériorées. Au moment où la situation redevient normale et que l'équipement est remplacé, l'activité ne peut plus continuer correctement. Cela se traduit par des pertes financières importantes alors que les charges doivent encore être assumées. Grâce à cette assurance, la société bénéficie du versement d’une indemnité qui porte ses revenus à la même hauteur que ceux générés avant la catastrophe.

La garantie "livret de dommages"

Souvent acceptée dans le bâtiment, la garantie "livret de dommages" concerne principalement les travaux de construction. Ils garantissent ainsi tout problème pouvant être lié aux risques d'un chantier de construction ou aux dommages causés à une structure avant sa livraison.

La garantie décennale

Les architectes, entrepreneurs en construction, techniciens, bureaux d'études, ingénieurs-conseils et contrôleurs techniques qui ont conçu, dirigé ou exécuté des travaux de construction sont jugés responsables pendant 10 ans des dommages qui compromettent la solidité de la construction. Si le travail est jugé impropre à l'usage auquel il est destiné, qu'il résulte d'un défaut de conformité ou d'un défaut de mise à la terre, le fabricant est totalement interrogé.

Ces constructeurs sont donc obligés de souscrire une assurance décennale pour se protéger contre tout dommage à la qualité de leur production.

Protection légale

Souvent dévalorisée, la protection juridique n’est pas moins importante. Les grandes entreprises ont généralement leurs propres avocats pour régler tout litige susceptible de nuire à leur réputation ainsi qu’à leur portefeuille d’affaires. Mais qu'en est-il des petites entreprises qui n'ont pas le temps, les moyens ou l'expérience de se défendre équitablement?

La protection juridique peut jouer sur 3 types de services:

– Consultation téléphonique avec des avocats
– Réseau d'experts et d'avocats mis à disposition dans le but de rechercher une solution amiable
– financement des avocats pour développer une défense devant les tribunaux. En plus des honoraires de ces professionnels, toutes les dépenses connexes telles que les honoraires d'huissier de justice ou les examens médico-légaux sont couvertes.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :