La flexicurité danoise, un modèle à suivre?

<p class = "canvas-atome-canvas-text Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "

La réforme de l'assurance-chômage vise à resserrer les conditions d'indemnisation, sur le modèle mis en œuvre avec succès par le Danemark il y a plus de vingt ans.


"data-reactid =" 22 ">

La réforme de l'assurance-chômage vise à resserrer les conditions d'indemnisation, sur le modèle mis en œuvre avec succès par le Danemark il y a plus de vingt ans.

C'est ici, après une balade à vélo dans le centre-ville de Copenhague, qu'Emmanuel Macron a un peu témérairement évoqué les Gaulois "réfractaires au changement". Le chef de l'Etat est en visite officielle au Danemark à la fin du mois d'août. Il mentionne une voie que la France devrait suivre à ses yeux: la réforme du système d'assurance-chômage, qui devrait être mise en œuvre à partir de 2019. Bien sûr, dans son esprit, le "peuple luthérien" – les Danois – était mieux armé sur le plan culturel pour bouleverser les règles de son assurance-chômage, mais les Gaulois réfractaires feraient bien de s'en inspirer. Le taux de chômage en novembre 2018 est-il seulement de 4,8% au Danemark, contre 8,9% en France?

Au début des années 90, le Danemark n’est pas très en forme. Le taux de chômage s'élève à 11%, à peu près au même niveau que … la France. Le gouvernement Rasmussen prend le cas en main. Il décide de développer la fameuse flexicurité: nous simplifions les règles d'embauche et de licenciement, mais en contrepartie, nous durcissons le système d'assurance-chômage. Cinq ans plus tard, la recette est déjà gagnante, même si la reprise économique vient à son secours: en 2000, le pays a divisé par plus de deux son taux de chômage.

<p class = "canvas-atome-canvas-text Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Règles drastiques"data-reactid =" 25 ">Règles drastiques

Premier pilier de la recette, donc, flexibilité. Soutenus par la culture scandinave du dialogue social, les organisations syndicales et les employeurs renégocient tous les deux ou trois ans les règles du droit du travail: procédures de recrutement (très simples) et de licenciement (très légers), temps de travail, salaire minimum … Un exemple de serrure (ou des protections, selon) qui sautent: un employeur peut licencier un employé par simple lettre motivée et respectueuse (…)

<p class = "canvas-atome-canvas-text Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "En savoir plus sur LePoint.fr

Economie: oui, il y a des emplois au bout de la rue!
Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre
Plus grosse et plus polluante, la voiture selon Trump
Chancerelle, le seigneur de la sardine à l'huile
Recevoir la newsletter Le Point.fr
"data-reactid =" 27 ">En savoir plus sur LePoint.fr

Economie: oui, il y a des emplois au bout de la rue!
Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre
Plus grosse et plus polluante, la voiture selon Trump
Chancerelle, le seigneur de la sardine à l'huile
Recevoir la newsletter Le Point.fr

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :