La couverture incendie et explosion des commerçants

Pour ouvrir une entreprise, il faut respecter certaines règles de sécurité élémentaires, en particulier contre les incendies.

Pour ouvrir une entreprise, certaines règles de sécurité élémentaires, en particulier contre les incendies, doivent être respectées. Cependant, le fait de disposer d'extincteurs dans un magasin ne réduit pas nécessairement le risque d'incendie ou d'explosion. Il permet tout au plus de contenir un départ de feu en attendant les pompiers. C’est pourquoi les contrats d’assurance professionnelle couvrent les risques d’incendie et les risques connexes dans le contexte de l’assurance des bâtiments et de leur contenu.

La loi exige que tous les commerçants recevant des clients et ayant des employés installent des extincteurs dans leurs locaux. Néanmoins, le risque d'incendie reste présent. C'est pourquoi les assureurs incluent dans leurs contrats des garanties contre les incendies et les risques d'explosion. Il couvre les dommages matériels directs liés à plusieurs types d’événements spécifiés dans les conditions générales des contrats.

Ce sont souvent les dégâts liés aux incendies, stricto sensu, la fumée sans feu (lorsqu'un incendie se déclare par exemple chez un voisin), la chute de la foudre, l'explosion ou même l'implosion provoquée par le gaz ou l'action de l'électricité (courte durée). circuit, surtension …). En ce qui concerne le remboursement des biens endommagés, les conditions peuvent différer d'un assureur à l'autre. Par exemple, la Société mutuelle d’assurance des professions de l’alimentation (Mapa) prévoit un remboursement de la valeur des équipements neufs de moins de 3 ans.

Les assurances prennent également en charge les dommages liés à l'intervention des assistants. Lorsque les pompiers tentent d'éteindre un incendie, ils sont obligés de casser les portes, d'inonder les locaux ou de casser les vitres. Ces dommages sont couverts par des contrats pro-propriété. Il en va de même pour les incendies consécutifs aux émeutes. En novembre 2005, la France était en flammes et des centaines de magasins ont été incendiés par des émeutiers. La plupart des commerçants avaient alors droit à une indemnisation pour les dommages causés par le biais de leur assurance.

Mais avant d’envisager une indemnisation, un expert est chargé d’établir un inventaire de l’étendue des dommages. C'est aussi pour déterminer l'origine de l'incendie. Certains marchands mettent parfois le feu à leur propre boutique pour se faire rembourser une assurance (voir le cas de ce restaurateur mettre le feu à son établissement). En ce qui concerne le remboursement de la perte de chiffre d’affaires consécutive à la clôture du marché des travaux, n'hésitez pas à consulter notre article sur la garantie de perte d'exploitation.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :