Dossier "Professionnels": zoom sur l'intoxication alimentaire

L'intoxication alimentaire est un risque à prendre en compte lorsque vous travaillez dans le secteur alimentaire. Les assureurs spécialisés dans ces professions offrent des garanties pour couvrir ce risque.

Salmonella, trichinose, listeria … Selon l'Institut de surveillance de la santé publique (INVS), en moyenne plus de 200 000 personnes sont touchées chaque année par des intoxications alimentaires. De ce nombre, près de 18 000 doivent être hospitalisés. Les commerçants, malgré toutes les précautions d'hygiène qu'ils peuvent mettre en place, ne sont pas à l'abri de l'infection.

Les distributeurs, comme les producteurs, peuvent être tenus légalement responsables des intoxications alimentaires causées par leurs clients. Par conséquent, les commerçants qui fabriquent ou vendent des produits alimentaires ont tout intérêt à se protéger contre le risque d'infection d'origine alimentaire.

De ce fait, plusieurs compagnies d’assurances générales telles que Maaf ou des compagnies d’assurances spécialisées telles que MAPA (Mutuelle d’assurance des professions alimentaires) offrent une garantie couvrant notamment ce risque. Il est généralement rattaché à la responsabilité civile professionnelle ayant pour objet de couvrir les dommages causés à des tiers.

Notez que s’il est établi que l’empoisonnement alimentaire est dû à la négligence, à la maladresse, à la négligence, à la négligence ou au non-respect d’une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou la réglementation, le responsable du commerce en question peut être poursuivi en justice et donc être condamné à une amende ou même plus. Les dommages sont décidés dans le cadre d'une action civile. C'est le paiement de ces indemnités qui peut être couvert par la garantie d'empoisonnement alimentaire de votre contrat d'assurance, jusqu'à 4 millions d'euros chez certains prestataires.

Enfin, sachez que, dans le contexte de la responsabilité professionnelle, certains assureurs, tels que Maaf, prennent en charge plusieurs types de frais induits par la découverte d’aliments intoxiqués. Ce sont les coûts de localisation desdites marchandises, les coûts d'enlèvement et de destruction des marchandises incriminées. Selon les garanties retenues, c’est même à voir les coûts de réhabilitation de l’image de marque supportés en partie par l’assureur.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :